Aller au contenu

Le grand luxe pour commencer

  • par

Nous avons adoré pédaler dans les steppes kirghizes en 2013 à deux. Nous rêvons depuis longtemps d’aller visiter un peu la Mongolie, attirés par ses grands espaces sauvages et curieux de l’héritage culturel de l’immense empire de Genghis Khan. Mais voilà : impensable pour nous d’aller si loin sans mettre les pieds dans le mythique désert de Gobi ! Ça serait un peu comme aller à Chamonix sans chercher à voir le Mont Blanc…

Mais Gobi, c’est probablement pas l’endroit idéal pour se promener à vélo avec des enfants : du sable et des cailloux, pas d’eau, pas de marchands de glaces, et des très grandes distances. Pas facile non plus de se débrouiller seuls pour visiter la région. En fait, même sans enfants, la logistique n’a vraiment pas l’air simple.

Une agence de voyage nous a proposé un itinéraire sympa avec visite guidée de quelques endroits incontournables de ce grand désert. Nous serons donc pris en charge à l’aéroport d’Ulaanbaatar, dorlotés pendant 9 jours, et déposés à Karakorum où, normalement, nos vélos auront été acheminés. Une transition douce vers le voyage nomade.

Et bien sûr, nous espérons bien avoir l’occasion de faire une promenade à dos de chameaux !

chameaux

Il nous restera alors 2 semaines pour faire les quelques 400 km nous ramenant à Ulaanbaatar. Ça devrait laisser le temps de faire connaissance avec les éleveurs du coin, de profiter des vastes steppes d’Asie Centrale et de nous habituer tranquillement à notre nouveau mode de vie à quatre pour les onze prochains mois de voyage 😀

Voilà donc notre plan “Mongolie” parfaitement ficelé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *